Affaires Locales et Services
  Local Businesses & Services










C'est avec un brin de nostalgie que l'on se remémore parfois les années 1960 à Saint-Thomas-de-Courceriers où 525 âmes connaissaient une vie heureuse; où l'on pouvait compter deux cafés épiceries, un restaurant, un taxi ambulance, un maçon, un artisan ébéniste, un forgeron, un charron, un négociant agricole, un mécanicien et sans oublier le bouilleur de cru, le tueur de porcs et quelques couturières.

Eh oui, les temps ont beaucoup changé depuis la fermeture du dernier commerce, de la secrétaire de mairie qui tenait le dépôt de pain, de la municipalité qui tenait une buvette le dimanche matin et les jours fériés et de toute l'équipe pastorale qui palliait à l'absence du prêtre le dimanche. C'était en 1986.

Aujourd'hui, plus de 20 ans plus tard, on dénombre trois professions libérales, sept artisans et une coopérative. Comme on le voit sur ces pages, ils sont nombreux pour notre petite commune.

Bullitin Municipal 2009
It's with a bit of nostalgia that one recalls the 1960's in Saint-Thomas-de-Courceriers where 525 people were enjoying a happy life, where there were two cafes, grocery stores, a restaurant, a taxi ambulance, a mason, a craftsman carpenter, a blacksmith, a wheelwright, an agricultural merchant, a mechanic and not forgetting the distiller, the pig abattoir and a number of seamstresses.

Yes, times have changed significantly since the closure of the last business, with the town hall secretary keeping the dépôt de pain, the local council running the bar on Sunday mornings and holidays and all the "équipe pastorale" (lay people led by a priest) overcoming the absence of a permanent priest on Sunday. That was in 1986.

Nowadays, over 20 years later, there are three independent professionals, seven artisans and a co-operative. As shown on these pages, that's quite a number for our small commune.

Commune Bulletin 2009