L'Histoire de Courceriers
  The History of Courceriers








Voici l'histoire de Courceriers, de son origine, l'ancien château fort et le château plus tard construit sur 2 époques.

C'est aussi, dans une certaine mesure l'histoire des environs et de la commune de St-Thomas-de-Courceriers.

L'histoire est l'oeuvre de Ch. L Bosse, curé de l'église de Saint-Thomas à partir des années soixantes.  L'histoire a été écrite en 1967.

Nous pouvons trouver aucune trace de Ch. Bosse ou toute référence à l'original de ce travail. Le texte est reproduit à partir d'une photocopie contribué par Philippe Trahais et l'on croit être libre de droit d'auteur, mais si vous pouvez ajouter quelque chose à ce sujet ou Ch. Bosse et son travail, svp contacter le webmaster.

Le travail est reproduit dans son français original et dans une traduction anglaise. La traduction n'est pas littérale comme ce causerait une langue très étrange, mais est une meilleure interprétation du sens destiné par Ch. Bosse.

Si vous pouvez ajouter quoi que ce soit à l'histoire de la commune s’il vous plaît contacter le webmaster en vue de développer cette section du site Web.

Profitez de l'histoire!

Choisissez votre langue préférée dans le menu ci-dessus.
This is the story of Courceriers: its origin, the ancient castle and the later château which was constructed in two periods.

It is also to some extent the history of the surrounding area and the commune of St-Thomas-de-Courceriers.

The story is the work of Ch. L Bosse, curate of the church of St Thomas from the early sixties. His story was written in 1967.

We can find no record of Ch. Bosse or any reference to the original of this work. The text is reproduced from an old photocopy contributed by Philippe Trahais and is believed to be free of copyright but if you can add anything about this or Ch. Bosse and his work, please contact the webmaster.

The work is reproduced in its original "old" French and in an English translation. The translation is not literal as this would lead to some very strange language but is a best interpretation of the meaning intended by Ch. Bosse.

If you can add anything to the history of the commune please contact the webmaster with a view to expanding this section of the website.

Enjoy the story!

Choose your preferred language from the menu above.





Cliquez pour l'agrandir  
   Click to enlarge




Voir la page de Cartes Postales pour plus de photos du château
ou cliquez sur l'image ci-dessus
See the page Cartes Postales for more pictures of the chateau
or click the image above




Par Monique Guéguen apres Excursion à Saint-Thomas-de-Courceriers
25 septembre 2011 (la Société d'Archéologie et d'Histoire de la Mayenne)


Aujourd'hui, le domaine de Courceriers offre sur un vaste espace ruines, bâti encore debout, de petits détails architecturaux qui permettent de saisir, bien incomplètement cependant ce qu'il a vécu au fil des temps. Elevé sur un petit plateau, la Vaudelle court encore au pied de ses fortifications importantes.

Le premier seigneur à avoir engagé la construction de la forteresse médiévale semble être Gervais de Courceriers. Son nom figure parmi les assistants à la fondation du prieuré de Fontaine-Géhard. Il fut généreux donateur des abbayes d'Etival et Evron. Croisé avec Geoffroy de Mayenne, il assista au siège de Jaffa.

Guillaume de Courceriers dit le jeune fonda en 1418 la chapelle saint Jean et la dota d'une métairie en Pézé le Robert. Sa porte ogivale fut surmontée d'une rosace suite à un incendie qui dévasta la nef au milieu du 19 ème. Guillaume maria sa fille Guillemette à Ambroise de Loré né à Oisseau. Ce gendre, engagé très jeune dans la lutte contre les anglais mena dans le Maine attaques et embuscades. En 1419, réfugié au château de Courceriers, les anglais l'attaquèrent et s'emparèrent de la forteresse. Incapables de la défendre, ils préférèrent la détruire. Aujourd'hui, de cette époque, s'élèvent à une quinzaine de mètres, les ruines de la porte d'entrée avec à droite une tour carrée et à gauche une tour ronde. La motte avait été nivelée à la fin du 16 ème siècle. Sur la tour à la toiture en forme de cloche, on retrouve quelques traces d'ouvertures en plein cintre ainsi que dans le bâtiment qui lui est proche. Sur un des pignons de celui-ci, une avancée en surplomb d'éléments d'architecture soignée et décorée peut faire penser à des latrines (14 ème).

François du Plessis-Châtillon fit construire un petit château terminé en 1590. Amoureux de l'Italie qu'il avait parcourue en 1577 et 1578, il en décore la salle principale d'une fresque représentant un César triomphant. On lui apporta des modifications au 19 ème. Il fut totalement détruit dans les années 1960.